Bienvenue sur le site de la
Fédération des Femmes Pour l'Europe

Le maintien à domicile des personnes âgées

Le maintien à domicile, c'est la possibilité pour les personnes âgées de continuer à vivre chez elles dans le but de préserver leur cadre de vie et leur indépendance.

Selon l'état de santé et la situation économique et sociale de la personne âgée, rester chez soi sera possible ou non, souhaitable ou à éviter ; le premier critère étant le degré d’autonomie. La dépendance physique et/ou mentale empêche souvent la personne âgée de vivre seule chez elle sans le soutien permanent de professionnels ou l'aide d'un proche.

Pour rester chez soi dans de bonnes conditions

Il faut réunir certaines conditions liées à :

  • La santé : l'état de santé est le critère le plus important dans le choix du maintien à domicile. Lorsque la dégradation de l'état de santé entraîne une incapacité, totale ou partielle, de la personne âgée, le maintien à domicile devient difficile.
  • L'habitat : il faut que le logement soit convenablement adapté aux besoins d'une personne âgée et ne devienne pas source de danger pour sa santé, sa sécurité et son bien-être.
  • L'environnement familial : la famille constitue la clé du maintien à domicile, indépendamment de l'état de dépendance. Le nombre et la disponibilité des personnes de l'entourage sont en effet des éléments essentiels pour envisager le maintien à domicile.
  • Le niveau de ressources et les aides mobilisables

Le maintien à domicile peut vite devenir compliqué lorsque l'incapacité s'accroît et nécessite la présence prolongée d’une aide à domicile. Il n'en est évidemment pas de même lorsque la venue d'une aide ménagère suffit pour faire les courses, le ménage ou aider à la préparation des repas.

L'aide à domicile

On appelle « aide à domicile » toutes les formes de soutien permettant aux personnes âgées plus ou moins dépendantes de continuer à vivre chez elles. Le statut, le coût et la prise en charge des salaires d'une aide professionnelle dépendent du niveau d’autonomie de la personne qui souhaite demeurer à domicile.

L’évaluation de la perte d’autonomie, physique et/ou psychique, se fait selon les critères de la grille nationale AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso Ressources). Au travers d’une série de questions, la grille AGGIR permet d’analyser le degré de dépendance de la personne et de définir son appartenance à un des 6 groupes de la nomenclature : du GIR 1 (personne totalement dépendante) au GIR 6 (personne autonome).

Pour les quatre premiers GIR (personnes fortement à  moyennement dépendantes), l’aide à domicile est prise en charge dans le cadre de l’APA (Allocation Personnalisée Autonomie). C’est une allocation destinée aux personnes âgées pour les aider à faire face aux dépenses liées à l’organisation de leur vie quotidienne. Elle est versée par le Conseil Général.

Attention ! L’aide à domicile pour les personnes relevant des GIR 5 et 6 (personnes relativement autonomes) est pise en charge soit par les caisses de retraite, soit au titre de l’aide sociale.

 

Mise à jour : novembre 2014