Bienvenue sur le site de la
Fédération des Femmes Pour l'Europe

Majorer le montant de sa retraite

1 - La surcote

La surcote est une majoration destinée à augmenter le montant de sa retraite. Elle est accordée à tout salarié qui poursuit son activité alors qu’il remplit les conditions exigées pour partir à la retraite à taux plein.
Le principe : vous touchez un supplément sur votre retraite de base par trimestre travaillé en plus.
Le calcul : depuis le 1er avril 2009, chaque trimestre supplémentaire cotisé vous rapporte 1,25 % d’augmentation (5% par an).

Pour en savoir plus :

2 - Envie ou besoin de travailler à la retraite : le cumul emploi-retraite

Depuis le 1er janvier 2009, vous pouvez cumuler sans restriction votre pension de retraite avec des  revenus d'activité salariée ou non-salariée.Cette possibilité de cumul est ouverte aux retraités de la quasi-totalité des régimes mais les conditions de mise en oeuvre peuvent être différentes d'un régime à l'autre. Vous devez donc vous renseigner auprès de la caisse ou des caisses de retraite dont vous dépendez.

Le principe

Le cumul intégral des revenus professionnels et de la pension de retraite du régime général est possible, si vous avez atteint :

  • l’âge légal de départ en retraite (entre 60 ans et 62 ans selon votre date de naissance) et validé le nombre de trimestres nécessaires pour avoir votre pension à taux plein,
  • ou l'âge permettant de bénéficier du taux plein automatique (entre 65 ans et 67 ans selon votre date de naissance).

Vous avez le droit de :

  • cumuler votre retraite avec le revenu d'une activité relevant du même régime de retraite ou d'un autre régime
  • reprendre une activité salariée y compris chez votre dernier employeur à condition de signer un nouveau contrat de travail
  • si vous êtes fonctionnaire vous pouvez cumuler votre retraite avec un emploi dans le secteur privé. En cas de reprise d'activité dans le secteur public, le cumul n'est possible que dans certaines limites de revenu.

Le cumul limité : si vous ne remplissez pas les conditions précédentes, le cumul est toutefois possible, mais sous 2 conditions :

  • la reprise d’activité chez le dernier employeur intervient au plus tôt six mois après le début de la retraite
  • le cumul de son salaire avec ses pensions de base et complémentaires est soumis à un plafond.

La somme de vos revenus (retraites personnelles obligatoires + salaire de reprise d'activité) ne doivent pas dépasser :

  • le salaire moyen des trois derniers mois civils d’activité
  • ou si c'est plus favorable, 160 % du SMIC,

Les démarches à prévoir

Le retraité qui reprend une activité professionnelle doit prévenir l'organisme qui lui verse sa pension dès le mois suivant la date de reprise de cette activité.

Les cotisations sociales

Lors d'un cumul emploi retraite, c'est la rèle générale qui s'applique : les cotisations sociales sont identiques à celles de tout autre salarié.

La liquidation des pensions étant définitive, les nouvelles cotisations comme salarié n’apportent aucun droit supplémentaire.

Au niveau de la retraite complémentaire, les cotisations qui vous seront obligatoirement prélevées dans votre nouvelle activité ne vous permettront pas non plus d'obtenir des points supplémentaires, ces nouvelles cotisations ne seront pas prises en compte.

Si on souhaite augmenter le montant de sa pension, il vaut mieux utiliser la surcote qui majore la pension de base pendant toute la retraite.

Pour plus d’informations sur le cumul emploi-retraite

 

Mise à jour : octobre 2015