Bienvenue sur le site de la
Fédération des Femmes Pour l'Europe

La retraite si on n’a pas ou pas assez cotisé

La pension de base à taux plein ne peut pas être inférieure à un montant minimum, c’est le minimum contributif qui peut être majoré au titre des périodes cotisées.
Il ne faut pas confondre ce minimum contributif avec l’APSA (Allocation de solidarité aux personnes âgées) qui est une aide sociale versée, sous condition de ressources, aux personnes qui n’ont pas suffisamment cotisé aux régimes de retraite pour pouvoir bénéficier d’un revenu suffisant  à l’âge de la retraite.

Le minimum contributif

Si vous avez cotisé sur des petits salaires ou peu cotisé, vous pouvez prétendre à un revenu minimum une fois à la retraite. Pour en bénéficier il faut remplir certaines conditions, notamment plus de 120 trimestres de cotisation. Il est attribué sans conditions de ressources.

Pour calculer le montant auquel vous avez droit, on tient compte de deux paramètres :

  • le nombre de trimestres cotisés, c'est-à-dire les trimestres au cours desquels vous avez effectivement versé des cotisations retraite ;
  • les trimestres validés, qui se composent des trimestres cotisés auxquels on ajoute tous les trimestres obtenus sans avoir cotisé (périodes de chômage, de maladie, de maternité, ainsi que les trimestres de majoration pour enfants).

Pour information : au 1er janvier 2015, pour prétendre au minimum contributif le total de vos retraites personnelles (de base et complémentaires) ne devaient pas dépasser 1585 € par mois.

Pour plus de renseignements et pour connaître les montants en vigueur : service-public.fr

L'Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA)

Tout retraité a droit à un minimum de ressources pour vivre. Avant 2007, cet appui financier s’appelait  le « minimum vieillesse », depuis janvier 2006, il a été remplacé par l’ASPA, l’allocation de solidarité pour les personnes âgées.

L’APSA est une aide sociale qui permet à tous ceux qui ont peu ou pas cotisé de bénéficier d’un revenu d'existence à l'âge de la retraite. Vous pouvez en bénéficier si :

  • vous êtes âgé au moins de 65 ans (60 ans en cas d'inaptitude au travail),
  • vous résidez de façon stable en France,
  • vous disposez de ressources inférieures à certains plafonds.

Le montant de l'ASPA dépend de vos ressources et de votre situation. Si vous vivez en couple, toutes les ressources du couple sont prises en compte.

A noter : si vous en étiez titulaire du minimum vieillesse avant 2007, vous continuez à percevoir vos allocations selon les anciennes dispositions mais vous pouvez également demander à basculer sur le dispositif de l'ASPA.
L'ASPA étant financée par le fonds de solidarité, elle constitue une avance d'argent qui peut être reprise au moment du décès du bénéficiaire sur une partie de la succession.

Pour plus de renseignements : service-public.fr (conditions, démarches, montants)

SASPA : service de l’allocation de solidarité aux personnes âgées qui gère et verse l'ASPA

 

Mise à jour : octobre 2015