Bienvenue sur le site de la
Fédération des Femmes Pour l'Europe

Vous avez droit à des aides pour créer une entreprise

Aides de Pôle Emploi

Vous bénéficiez de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) et vous décidez de créer ou de reprendre une entreprise, Pôle Emploi peut vous aider financièrement, soit :

  • en vous versant un capital qui correspond à une partie de vos allocations restant dues : c’est l’Aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE)
  • en maintenant le versement de vos allocations chômage.

À vous de choisir, en sachant que ces deux dispositifs ne sont pas cumulables.

L'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE)

Pour bénéficier de l'Arce, vous devez avoir obtenu l'aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (Accre). La demande d'aide s'effectue auprès de votre agence Pôle emploi. Son montant est égal à 45 % des allocations chômage restant dues.

Le versement de l'Arce s'effectue en 2 fois :

  • un premier versement égal à la moitié de l'aide est effectué au démarrage de l’activité
  • le solde est versé six mois plus tard.

A noter : en cas de cessation d'activité de l'entreprise, vous récupérez vos allocations chômage restantes.

En savoir plus : service-public.fr

Le maintien des allocations

Si vous n’optez pas pour le versement de l’Arce, vous pouvez bénéficier du maintien partiel de vos allocations chômage, vous gardez ainsi un revenu minimum durant la phase de démarrage de votre entreprise.

Pôle emploi vous verse mensuellement un  complément d'allocations égal au montant total brut de votre ARE mensuelle moins 70 % des revenus bruts mensuels issus de votre activité non salariée, dans la limite de l’intégralité du salaire mensuel moyen sur lequel ont été calculés vos droits au chômage.

Ce calcul permet de déterminer un nombre de jours indemnisables (qui correspond au montant du complément d'allocation / ARE brut journalier) qui s'impute sur la durée d'indemnisation. En effet, les jours d’indemnisation non versées par le Pôle Emploi au créateur d’entreprise ne sont pas perdus mais reportent d'autant la date de fin de droits.

Exonération de charges sociales

L’ACCRE (L’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'entreprise)

Elle consiste en une exonération de charges sociales (dans la limite de 120 % du Smic) pour une durée de 1 à 3 ans selon les cas.

A noter : pour les bénéficiaires du régime micro-social (auto-entrepreneur), cette aide prend la forme d’un taux réduit de cotisations sociales.

Pour plus d'informations, consultez la fiche ACCRE

Accompagnement et aide financière

NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise)

Ce dispositif comprend deux types d’aide :

  • une aide au montage du projet et au développement de l'entreprise (conseils et accompagnement),
  • une aide financière sous la forme d’un prêt à taux zéro et sans garantie qui doit être couplé à un prêt bancaire.

Pour plus d'informations, consultez la fiche NACRE

Aide à la création ou à la reprise d'une entreprise artisanale

Aide individuelle à la formation professionnelle (AIF)

Cette aide est octroyée aux demandeurs d'emploi qui veulent créer une entreprise artisanale. Elle permet  de financer le stage de préparation à l’installation, stage obligatoire pour exercer une activité artisanale et s’inscrire au répertoire des métiers (sauf dispenses).

Pôle Emploi propose cette aide aux demandeurs d’emploi inscrits depuis au moins six mois ou de sortant d'un contrat aidé et à condition qu'aucune aide régionale équivalente n'existe déjà.

Plus d’information : mpfm.fr

Aides du Conseil régional

Aides à la formation

Dans le cadre du Plan régional de formation, le Conseil régional propose des actions de formation création-reprise d’entreprise permettant préparer le lancement de l’activité et d’acquérir les outils indispensables de gestion d’entreprise (comptabilité, marketing, management, réglementation).

Cette formation constitue une étape de finalisation avant le démarrage d’une activité, l’étude de faisabilité du projet doit avoir été effectuée en amont. La formation n’est pas rémunérée. Pour en bénéficier, rapprochez-vous de votre conseiller(ère) Pôle Emploi.

Pour consulter l’offre de formation : mpfm.fr

Aides pour la création d'activité, consultez :

Le site du Conseil Régional : Economie Sociale et Soldaire : aide financière au conseil.

Le portail "entreprendre.midipyrénées.fr" dédié à la création/reprise d’entreprises en Midi-Pyrénées

Crédits solidaires

Il ne s'agit pas d'une aide en tant que telle, cependant les organismes de micro-crédit pourront faciliter le financement de votre projet.

Certaines associations comme l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) ou France Active aident les chômeurs ou toute autre personne n’ayant pas accès au crédit bancaire à décrocher un prêt pour créer leur entreprise. Ils accompagnent également les créateurs dans le suivi de leur activité (assistance en gestion, démarches administratives, conseil juridique…).

Pour les jeunes

Outre les aides et dispositifs dédiés à tout porteur de projet, vous pouvez également bénéficier de dispositifs spécifiques :

Créa Jeunes

C'est un dispositif gratuit, proposé par l’ADIE, qui s’adresse aux jeunes de 18 à 32 ans. Le parcours intitulé de l’idée au financement, propose une formation concrète et modulable selon votre profil et un accompagnement individuel et personnalisé (1 mois de formation collective (69h) et 4 mois d’accompagnement individuel)

Contact : Adie CréaJeunes Toulouse - 23 rue de Grasse - 09 69 32 81 10 - Le blog de l’Adie Midi-Pyrénées

Cap’jeunes

Le programme CAP’JEUNES proposé par France Active permet aux jeunes de moins de 26 ans de bénéficier d’un accompagnement renforcé et d’une prime de démarrage de 2000 euros. Il faut, en outre, être demandeur d’emploi ou en situation de précarité au regard de l'emploi, avoir des ressources limitées et un plan de financement inférieur à 50 000 €.

Contact : Midi-Pyrénées Actives (MPA) - 32, rue Agathoise - 05 62 73 16 53 - mp-actives@mp-actives.org

Prix et concours

L’APCE a répertorié sur son site les principaux concours à la création d’entreprises. Certains proposent des dotations spécifiques pour un public jeune.

Plus d'information "Jeune et création d'entreprise" sur le site de l'APCE

 

Mise à jour : décembre 2015