Bienvenue sur le site de la
Fédération des Femmes Pour l'Europe

L'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE)

Tout salarié du secteur privé cotise à l’assurance chômage. Si vous vous trouvez  involontairement au chômage, vous avez donc droit au versement d’une allocation versée par Pôle emploi (sous certaines conditions et durant une période qui peut varier en fonction de la durée votre activité professionnelle antérieure). La demande d'allocation s'effectue auprès de Pôle emploi lors de l'inscription.

Les fonctionnaires, les personnes à la recherche d’un premier emploi et les travailleurs indépendants ne sont pas concernés par le versement de cette allocation.

Conditions

Pour pouvoir bénéficier de l'ARE, vous devez :

- être  privé involontairement d’emploi, c'est-à-dire que la cessation de votre contrat de travail résulte :

  • d'un licenciement pour motif personnel ou pour motif économique,
  • ou d'une rupture conventionnelle,
  • ou du non renouvellement de leur contrat à durée déterminée,
  • ou d'une démission considérée comme légitime.

- pouvoir justifier d'une période d'emploi d’au moins :

Pour les moins de 50 ans

Pour les 50 ans et +

122 jours ou 610 heures (4 mois)
au cours des 28 derniers mois

122 jours ou 610 heures (4 mois)
au cours des 36 derniers mois

- rechercher activement un emploi, créer ou reprendre une entreprise

- résider sur le territoire français.

Durée d’indemnisation

Elle est fixée en fonction de vos périodes travaillées et de votre âge. Elle ne peut toutefois pas excéder :

Pour les moins de 50 ans

Pour les 50 ans et +*

730 jours (24 mois)

1095 jours (36 mois)

* ne pas avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite (ou l'âge requis pour bénéficier automatiquement d'une retraite à taux plein)

Prolongation de la durée d’indemnisation

Les droits rechargeables : si vous travaillez au moins 150 heures pendant votre période d’indemnisation, votre durée d’indemnisation peut-être prolongée. Vous "rechargez" vos droits au chômage d’autant de jours que vous aurez travaillé. A la fin de votre période initiale d’indemnisation (et seulement à ce moment là) vous bénéficierez ’un "rechargement" de vos droits, c’est-à-dire d’une allocation d’un nouveau montant, pour une nouvelle durée, qui sera calculée sur la base des activités reprises.

Si vous avez 61 ans : vous pouvez bénéficier du versement de l’ARE jusqu’à l’âge de votre retraite à taux plein à condition que vous soyez en cours d’indemnisation à l’âge de 61 ans depuis un an au moins et que vous pouvez justifier de :

  • 12 ans de cotisation à l'assurance chômage,
  • 100 trimestres de cotisation retraite,
  • une année continue ou de 2 ans discontinus d'affiliation au cours des 5 ans précédent la fin du contrat de travail.

Plus d'info sur unedic.org : "Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) : 50 ans et plus"

Montant de l’allocation

Pôle Emploi définit un salaire journalier de référence basé sur vos salaires des 12 derniers mois précédant la perte de l'emploi et qui correspond à :

  • 57,4% de votre salaire journalier de référence ou
  • 40,4% de votre salaire journalier de référence additionné de 11,72 euros (montant juillet 2014).

Le montant journalier de votre allocation est égal au montant le plus élevé et ne peut :

  • être inférieur à 28,58 € (depuis le 01/07/2014) ;
  • ni excéder 75 % de votre SJR.

A noter : si vous aviez un travail à temps partiel, votre allocation est affectée d'un coefficient de réduction.

Pôle emploi met à votre disposition sur son site une simulation pour le calcul de vos droits.

Paiement de votre allocation

Votre allocation chômage est versée chaque mois et son paiement est lié à votre déclaration mensuelle de situation.

Interruption du versement de l’ARE

Vous ne percevez plus l’ARE quand :

  • vos droits sont épuisés
  • vous n’êtes plus inscrit-e sur la liste des demandeurs d’emploi
  • vous êtes en arrêt maladie ou maternité et percevez des indemnités journalières de la sécurité sociale
  • vous bénéficiez d’un congé parental d’éducation et percevez le complément de libre choix d’activité de la prestation d’accueil du jeune enfant.

Attention ! Les allocations de chômage peuvent être supprimées temporairement ou définitivement sur décision administrative ou à la suite de la radiation de la liste des demandeurs d’emploi.

 

Mise à jour : décembre 2014